Basée en Arménie, la fondation Miassine est engagée depuis sa création dans des actions humanitaires notamment dans les orphelinats et internats d’Arménie. Depuis 8 ans, elle est confrontée à la réalité de ces jeunes filles et garçons sortants des internats d’Arménie qui se retrouvent en situation de grande vulnérabilité et ne reçoivent pas d’assistance de l’Etat ou d’autres institutions pour leur insertion dans la société et le marché du travail. Les garçons souvent partent en Russie, et les filles se marient pour avoir un abri.
La boulangerie solidaire Miassine se propose de servir de pont afin de faciliter la transition de ces jeunes vers la vie active et leur permettre de s’autonomiser et de prendre leur destin en main. en savoir plus

NOTRE DÉMARCHE

NOTRE DÉMARCHE

NOTRE EQUIPE

NOTRE EQUIPE

NOS PRODUITS

NOS PRODUITS

Notre démarche

  • Développer l'entreprise sociale en Arménie Réduire la fuite des jeunes à l'étranger
  • Donner des compétences professionnelles aux jeunes vulnérables
  • Renforcer la relation entre maîtres et apprentis
  • Valoriser la main-d’œuvre locale
  • Livrer gratuitement du pain aux orphelinats et aux maisons de retraite

NOS PRODUITS

Pains français

Baguettes
Petits pains
Tresses Pains aux céréales
Pains spéciaux (au choix à l’ail, olives, abricots, noix ou raisins)

Pains arméniens

Somine
Matnacache

Nous vous offrons aussi un service traiteur

Sandwichs selon votre choix
Diverses soupes et plats cuisinés
Pique-niques pour les touristes

Livraison gratuite et régulière Farine de qualité garantie

Soyez une entreprise responsable, achetez notre pain !

Notre Equipe

Greta S.

Apprentie
Je suis Greta, j’ai 16 ans. Cette année je quitte l’internat de Nork et je n’ai qu’une idée : travailler pour aider ma mère. Le travail physique ne me fait pas peur. Je veux apprendre un métier et être utile à ma mère. La chose la plus importante dans la vie ? Mes amis. Sans eux je ne suis rien.

Olga V.

Apprentie
Je suis Olga, j’ai 16 ans. Ma vie est etrange. Partout, les gens me prennent pour un garçon. Au début, ca me dérangeait, mais maintenant je suis habituée. Je me sens bien dans cette équipe et je voudrais bien apprendre le métier car j’aime bien quand on me fait des compliments

Karen G

Apprenti
Je m’appelle Karen, j’ai 19 ans. C’est un ami qui m’a conseillé de venir faire l’apprentissage dans la boulangerie. C’est intéressant mais c’est dur. Je ne pense pas que je deviendrai boulanger. La livraison m’intéresse plus. On va voir...

Garnik V.

Apprenti
Je m’appelle Garnik. Je finis mes études cette année et je vais retourner vivre avec ma mère et mes 3 frères et sœurs. Ma sœur voulait devenir pâtissière mais c’est moi qui ai cette chance de faire cette formation. A vrai dire, je voudrais plutôt livrer le pain et les gâteaux que mes amis feront avec Armen et Astrik.

Astrik Markossian

Boulangère
«j’ai toujours aimé tout ce qui était français – la mode, Paris, la musique, les films. Je n’aurais jamais pensé que le pain français deviendrait ma spécialisation. En plus j’aime bien l’ambiance ici – il y a une dynamique et les jeunes apprentis sont heureux d’apprendre les nuances de notre métier».

Armen Sarksian

Boulanger
«Tout est une question de passion. Si tu es passionné de ton métier, tu avanceras et tu te démarqueras. Vous m’avez confié une tâche difficile mais ô combien agréable de pouvoir transmettre aux jeunes le métier de boulanger».

Aspram Hovhannissian

Boulangère
Cela fait longtemps que je travaille comme boulangère. Quand j’ai entendu parler de la boulangerie solidaire de Miassine j’ai bien aimé la philosophie et j’ai décidé de rejoindre l’équipe.

Jean-Marie et Céline Rocher

Boulangers français
Nous sommes enchantés de venir en Arménie et d’aider les boulangers arméniens à améliorer leurs compétences​ et​ aider les jeunes apprentis ​à réussir leur vie dans leur pays​ en leur​ expliqu​ant​ le secret du pain français.

Travailler avec nous c'est rendre notre projet viable